Epilogue 40e édition

Les 40èmes Rugissants
 
Temps sec malgré la météo, pluie de records
La quarantième édition de la Course de l'Escalade marquera sans doute l'histoire comme étant celle de tous les superlatifs et de tous les records.
-Record d'inscrits avec 51'107 inscrits dans les délais. Plus que le marathon de New-York. On croit rêver.
-Record d’inscriptions à la Course du Duc et au walking ; plus de 10'000 marcheurs inscrits.
-Record du nombre de bénévoles engagés, avec cette année 1'300 volontaires.
-Triste record du coût de la sécurité avec 300'000 francs investis.
-Record de la solidarité avec plusieurs dizaines de migrants
-Record de participants à l’arrivée avec 44'152 classés.
 
A star is born
L’athlète du jour a été, sans conteste, Julien Wanders, entré au Stade Genève Athlétisme à l’âge de 5 ans, que ses camarades d’entraînement surnomment le « Kényan Blanc » et qui, après la Corrida de Bulle et la course de Bâle, est venu s’imposer, de manière impériale, dans sa ville natale, Genève, en pulvérisant le record du parcours en 20 minute 28 secondes. On croit rêver encore !
La place étant réduite dans cet épilogue, nous laissons notre cher ami de toujours, Pascal Bornand, nous en dire plus dans la Tribune de Genève, avec son style et sa verve inégalable.
 
La fierté du Stade Genève, club fondateur historique de la Course de l’Escalade
Qui aurait pu imaginer, par une froide soirée de l’année 1977, alors que le Stade Genève était réuni pour voter sa dissolution, qu’une bande d’inconscients allaient, alors, donner naissance à la plus grande Course de Suisse. Comment pouvait-on imaginer alors que poussé par des forces insoupçonnées, le Stade Genève allait récolter tant de bonheur ?
Car, à côté de notre Kényan blanc, c’est notre petite princesse, Helen Bekele, qui pour la 3ème fois remportait l’Escaladélite dames.
Inouï, impensable.. mais vrai : deux membres du Stade Genève s’imposaient à l’Escalade ,
Et ils n’ont pas été les seuls à briller en ce week-end extraordinaire : 2ème de la Course du Duc : Thomas Huwiler, Stade Genève 3ème de la Course du Duc dames : Nathalie Philipp, Stade Genève. Si l’on sait que le coach de Julien Wanders est un certain Marco Jaeger, membre du Stade Genève depuis des décennies, et que celui d’Helen Bekele est Tesfaye Eticha, également membre du Stade Genève, on se dit qu’il n’y a pas de hasard.
Et si on sait que la présidente du Stade Genève est Jessica Barbey-Horner, et qu’elle dirige l’école d’athlétisme du Club qui compte près de 200 jeunes, on se rend compte de l’immense travail effectué par ce club fondateur depuis tant d’années.
 
Tadesse Abraham
Pour lui, fortement handicapé par une grosse angine, la Course de l’Escalade a été très difficile.  Il fut néanmoins 8ème de l’Elite et reste un modèle de fair-play. Nous sommes fiers d’être à ses côtés, et nous réjouissons qu’il retrouve toute sa force pour nous faire encore vibrer de toute sa classe et de toute sa gentillesse.
 
Bravo et merci à vous tous amis coureurs
Vous nous pardonnerez ce cocorico que nous nous sommes permis aujourd’hui.
Vous le savez, les vrais héros de la Course de l’Escalade, c’est vous tous : les enfants, les jeunes, les papas, les mamans, les grands-parents, les genevois, les savoyards, nos amis des contrées lointaines, comme les cantons de Vaud, Fribourg, Neuchatel, de .. qui venez, année après année, comme un pèlerinage mystique, une recherche du temps perdu, user vos semelles sur les pavés glorieux de la Vieille-Ville de Genève.
C’est pour vous que nous transpirons et qu’à la fois, nous nous gelons les pieds sur ces fameux pavés.
Cette année, vous avez, une fois de plus, été inoubliables, et nous nous saluons bien bas. 
Bravo à toutes et à tous.
Un énorme merci à tous nos fidèles bénévoles sans qui rien ne serait possible.
Merci à nos sponsors.